Centre de Chirurgie Urologique Polyclinique Courlancy Reims
MENU

> Maladies Urologiques > Cancer du rein

Cancer du rein

  • En 2011, l’incidence du cancer du rein était en France de 11 080 cas.
  • Le tabac et l’obésité augmentent le risque d’avoir un cancer du rein.
  • Le cancer du rein est un carcinome à cellules claires dans 80% des cas.
  • Le diagnostic clinique du cancer du rein est difficile car il est souvent asymptomatique. Si la tumeur est proche de la voie excrétrice, une hématurie macroscopique totale peut se produire.
  • Une varicocèle droite d’apparition récente doit faire réaliser une échographie rénale.
  • Une découverte fortuite en échographie d’une masse rénale doit conduire à la réalisation d’un scanner abdomino-pelvien avec injection.
  • Un angio-scanner est recommandé si on se dirige vers une néphrectomie partielle afin de réaliser une analyse fine de la vascularisation rénale et de la tumeur.
  • Toutes les tumeurs du rein ne sont pas des cancers. Il peut s ‘agir en effet d’un kyste rénal simple, d’un kyste atypique, d’un oncocytome, d’un angiomyolipome ou d’un abcès du rein.
  • Une IRM rénale peut aider dans le diagnostic différentiel des masses rénales. On demande également une IRM en cas de thrombus de la veine cave.
  • Un scanner thoracique complète le bilan d’extension afin d’éliminer des métastases pulmonaires.
  • Le traitement de référence du cancer du rein est chirurgical. Il consiste soit à l’ablation totale du rein (néphrectomie élargie), soit à l’ablation d’une partie du rein et de la tumeur (néphrectomie partielle).
  • Une surveillance post opératoire (examen clinique, créatininémie, scanner thoraco-abdominal) est proposée tous les 6 mois pendant 3 ans, puis tous les ans.

La Classification TNM (1997) a une valeur pronostique.

Cancer du rein
cancer-du-rein

Survie à 5 ans

  • 90% pour les tumeurs de bon pronostic : T1-T2, N0, M0.
  • 60-70% pour les tumeurs de pronostic intermédiaire : T3, N0, M0.
  • 30 % pour les tumeurs de mauvais pronostic : T4, et/ou N1-N2, et/ou M1.
FOCUS : Surrénalectomie robotique

Décrite pour la première fois il y a 20 ans, la surrénalectomie par voie laparoscopique, est actuellement la technique de référence pour l’exérèse des tumeurs surrénaliennes.

En savoir plus

Informations patients

Informations patients

Des fiches d’informations rédigées par l’Association Française d’Urologie récapitulent les étapes de prise en charge de différentes pathologies urologiques.


Voir les informations patients

Questions fréquentes

Questions fréquentes

Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les pathologies urologiques et leurs traitements.


Voir les questions fréquentes

Photos & Vidéos

Photos & Videos

Découvrez nos photos et vidéos consacrées aux nouvelles technologies en urologie et plus particulièrement en chirurgie robotique.


Voir les photos & vidéos