Centre de Chirurgie Urologique Polyclinique Courlancy Reims
MENU

> Maladies Urologiques > Pathologie Lithiasique (calculs urinaires) > Les différents traitements à vous proposer > La Sonde double J (JJ)

La Sonde double J (JJ)

Principe

La sonde double J (ou « JJ ») est une sonde interne auto-statique placée entre le rein et la vessie par voie endoscopique, permettant à l’urine de s’écouler librement et de lever une obstruction de l’uretère.

La Sonde double J (JJ)

Ce cathéter en plastique souple (polyuréthane ou silicone) possède à ses 2 extrémités des courbures lui permettant de se maintenir entre les cavités rénales (extrémité supérieure) et la vessie (extrémité inférieure).

Indications de la sonde JJ 

La sonde en "double J" est utilisée chaque fois que l’on veut assurer la liberté du passage de l’urine du rein vers la vessie de façon préventive, curative ou palliative :

  • en cas d’obstruction de l’uretère par un calcul responsable d’une colique néphrétique.
  • en prévention avant une lithotritie extra-corporelle afin d’éviter un empierrement de l’uretère par les fragments lithiasiques.
  • en cas d’intervention chirurgicale pelvienne compliquée (urologique, digestive, gynécologique)
  • en cas de compression extrinsèque de l’uretère (tumeur, fibrose…)


Mise en place

Anesthésie :

La sonde est habituellement mise en place sous anesthésie générale ou bien sous anesthésie loco-régionale (rachi-anesthésie ou péridurale).

La Sonde double J (JJ)

Voies d’abord :

La sonde est mise en place :

  • soit par les voies naturelles au cours d’une cystoscopie et sous contrôle radiologique (amplificateur de brillance).

La Sonde double J (JJ)

  • soit par voie percutanée après ponction du rein (néphrostomie) et également sous contrôle radiologique.

Durée :

La sonde est gardée de quelques jours à quelques mois selon les cas et selon les indications du chirurgien urologue.
Une sonde retirée trop tôt peut ne pas avoir eu le temps d’être « efficace ».

Une sonde gardée trop longtemps, peut se calcifier et s’obstruer.

Effets indésirables et conseils

Conséquences de la JJConseils
Envies d’uriner plus fréquentesAnticholinergiques
Douleurs lombaires à la mictionUriner sans pousser / Antalgiques mineurs
Gêne vésicaleAnti-spasmodiques
Urines sanglantesBoire 1,5 l par jour / Eviter les efforts importants

Retrait de la sonde double J

L’ablation de la sonde se fait généralement en consultation externe par une cystoscopie sous anesthésie locale de l’urètre (gel anesthésiant).
L’ablation de cette sonde est donc indolore et rapide (< 5 minutes).

La Sonde double J (JJ)

FOCUS : Surrénalectomie robotique

Décrite pour la première fois il y a 20 ans, la surrénalectomie par voie laparoscopique, est actuellement la technique de référence pour l’exérèse des tumeurs surrénaliennes.

En savoir plus

Informations patients

Informations patients

Des fiches d’informations rédigées par l’Association Française d’Urologie récapitulent les étapes de prise en charge de différentes pathologies urologiques.


Voir les informations patients

Questions fréquentes

Questions fréquentes

Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les pathologies urologiques et leurs traitements.


Voir les questions fréquentes

Photos & Vidéos

Photos & Videos

Découvrez nos photos et vidéos consacrées aux nouvelles technologies en urologie et plus particulièrement en chirurgie robotique.


Voir les photos & vidéos